Notre vision pour décarboner l'industrie
Production d’hydrogène bas carbone

Production d’hydrogène bas carbone

On parle d'hydrogène "bas carbone" lorsque le CO2 est capté (ou lorsque l'on utilise un électrolyseur avec une source d'électricité bas carbone, comme le nucléaire), par exemple via la solution labellisée Air Liquide CryocapTM H2 grâce à des procédés cryogéniques. Une fois le CO2 capté, il peut être stocké ou réutilisé. Outre sa gamme de solutions CryocapTM, Air Liquide maîtrise plusieurs autres technologies en fonction de la matière première et de la pureté du CO2 requise (qualité alimentaire, qualité industrielle, etc).

Ce positionnement unique et cette expertise technologique, notamment en cryogénie extrême, font d'Air Liquide un acteur clé dans la mise en œuvre de projets d'hydrogène bas carbone, lui permettant d'accompagner ses clients sur la voie de la décarbonation. 

Pour ce faire, nous nous appuyons sur notre large empreinte historique dans les principaux bassins industriels du monde. Le Benelux est l'un d'entre eux. Cette proximité, associée à notre expertise et à nos technologies, nous permet de développer des synergies entre les marchés de l'industrie et de la mobilité, afin d'assurer la disponibilité de l'hydrogène en grandes quantités. L'hydrogène peut être utilisé dans de nombreux secteurs industriels difficiles à décarboner, pour son potentiel énergétique ou en tant que matière première :

  • le raffinage, pour désulfurer les hydrocarbures
  • la chimie, pour produire du méthanol et des carburants synthétiques
  • la métallurgie, pour le traitement thermique

Mais aussi dans les procédés industriels pour l'électronique, la recherche et l'analyse, la soudure, la production de ciment, la verrerie...

Pour accélérer la décarbonation de l'industrie européenne, nous consacrons une grande partie de nos ressources aux environnements portuaires, ces derniers représentant d'importants centres d'émissions de CO2. Apprenez-en plus par exemple via les projets Kairos@C à Anvers ou Porthos à Rotterdam. 

Production d’hydrogène renouvelable

Production d’hydrogène renouvelable

L'hydrogène "renouvelable" est produit par électrolyse à partir de sources d'énergie renouvelables. Grâce à la technologie électrolyse, les énergies renouvelables - intermittentes par nature - peuvent être converties en hydrogène (et donc stockées/transportées). Produire de l'hydrogène à partir d'électricité renouvelable est un moyen d'optimiser des ressources de production puisque lorsque la demande en énergie renouvelable est inférieure à la production effective, ce surplus est perdu. La conversion en hydrogène de cette énergie excédentaire permet donc de stabiliser le réseau et de réduire les pertes.

Air Liquide est un pionnier dans la production d'hydrogène renouvelable. En 2018, le Groupe a construit un site pilote au Danemark, équipé d'un électrolyseur à membrane échangeuse de protons (PEM) d'une capacité de 1,2 MW, préfigurant la mise en service en 2021 du plus grand électrolyseur PEM au monde, d'une capacité de 20 MW (Bécancour, Canada). Depuis, plusieurs autres projets à grande échelle ont été annoncés, notamment en France (projet Air Liquide Normand'Hy) ainsi que plusieurs initiatives de projets en cours de faisabilité au Benelux, par exemple le projet ELYgator (Terneuzen).

Les partenariats jouent un rôle extrêmement important dans le développement de ces installations de production de pointe qui feront la différence pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. C'est pourquoi Air Liquide travaille avec plusieurs partenaires, publics et privés (industriels, fournisseurs d'énergie renouvelable, etc.). ELYgator est par exemple l'un des projets en cours de développement, visant à devenir l'un des plus grands électrolyseurs au monde.

Le reformage du biométhane permet également de produire de l'hydrogène renouvelable, avec même une empreinte carbone négative lorsqu'il est produit en combinaison avec les techniques de CC(U)S. Une station de ravitaillement en hydrogène est par exemple alimentée de cette manière à Offenbach-am-Main, en Allemagne. 

Vous avez des questions sur nos capacités de production dans le domaine de l'hydrogène bas carbone ?

Remplissez le formulaire